Hell’s Kitchen

Salut les goinfres !

Un manga sur de la bouffe ?! Mais j’adoooore !

Rien à voir avec le navet télévisuel présenté par ce pseudo-chef british qui croit savoir comment on cuisine (en français l’émission est traduite par « Cauchemar en Cuisine »).

Non là on parle d’un manga, un vrai !

©Kana 2013 Nishimura/Amazi

Présenté comme il se doit à Japan Expo 2013, ce manga avait un stand de cuisine moléculaire qui lui était dédié.
( Crédit photo alexislemee )

Commençons par l’histoire,

Un jeune garçon nommé Satoru Moriya va se faire embarqué dans la cuisine (de force) par Dogma, une sorte de démon. Satoru a un léger soucis, c’est une grosse quiche (humour de cuisiner) ! Il n’y connait rien et ne mange que des plats basiques voire mauvais. Dogma ne va pas lui imposer de cuisiner par grandeur d’âme, mais tout simplement pour mieux le manger… son goût sera plus délicat certainement.

Tout au long des pages Satoru va aller de défi en défi, acquérir de l’expérience et même intégrer un prestigieux lycée hôtelier afin d’y apprendre les bases qui lui manque. Bien assisté (voir complêtement guidé) par Dogma, il va ridiculiser ses camarades de classe / adversaires, et commencer à prendre goût à cuisiner.

Truffé de personnages hauts en couleur, ce manga m’a surpris. Je partais avec une impression de déjà vu, mais au fur et à mesure je me suis laissé prendre au jeu des situations, toujours drôles, qui jalonnent l’aventure de Satoru. Hell’s Kitchen est ponctué de point glossaire qui apprennent certains termes ou aliments, ce qui est un point très positif. Apprendre en lisant un manga est toujours bon.

Premier manga pour Gumi AMASHI et Mitsuru NISHIMURA, une belle réussite. Drôle, rapide à lire et attractif, je recommande chaudement.
Les deux premiers tômes sont en vente en France (9 tômes au Japon pour l’instant) , le troisième sera disponible dès le 18 Octobre.

Poster un commentaire

Post Navigation

Next Post