Japan Expo : Table ronde avec Keito Koume, parlons un peu de Spice & Wolf

Salut tout le monde,

j’ai enfin un peu de temps pour me consacrer au travail en retard que j’ai accumulé depuis Japan Expo et on attaque tout de suite avec l’interview que j’ai faite avec Carole, administratrice du site Club Shojo, et l’administrateur du site La folie des mangas.

Q : J’aurais voulu savoir comment s’est passé votre collaboration avec l’auteur du novel pour l’adaptation de Spice & Wolf ?

Keito Koume : Je ne rencontre pas fréquemment l’auteur, je fais remonter les crayonnés pour vérification et pour ce qui est de l’adaptation je suis libre.

Q : Avez-vous un attachement particulier pour l’univers médiéval et les loups du fait que c’est le thème de Spice & Wolf?

Effectivement je m’intéresse pas mal à cette période qu’on appelle le moyen-âge, c’est quelque chose d’intéressant que l’on voit souvent dans des films ou des séries. En ce qui concerne les loups, ce sont des êtres vivants qui sont très intéressants.

Q : Est-ce que l’aspect financier du marché du manga est quelque chose qui vous intéresse ?

C’est un point intéressant en effet mais l’intérêt pour la série m’est venu après la lecture du roman.

Q : Vous disiez que tout à l’heure vous aviez une certaine liberté au niveau de l’adaptation en manga, pouvez-vous aussi prendre des libertés avec l’histoire?

Faire des changements est une possibilité mais il y a des conditions, tout d’abord ne pas modifier la personnalité d’Holo (ndlr : L’héroïne de la série) et ne pas modifier la trame principale de l’histoire. il est possible de modifier quelques éléments dans des scénettes, la manière dont ils sont en train de diner etc… Ce n’est pas un point principal de l’histoire donc il peut se permettre de faire quelques modifications.

Q : Comment procédez-vous quand vous travaillez? Par quoi commencez-vous?

Je me base sur le livre original, je vais ensuite sélectionner ce qui va apparaître dans le manga par la suite, par exemple 30 pages du roman deviendrons 3 pages. Il faut compresser le livre pour garder tous les éléments importants. Ensuite les 3 pages deviendrons la trame du manga.

Q : Quelles ont été vos inspirations pour le design des personnages?

Pour les personnages principaux, je m’inspire directement des dessins qui ont été fait par l’illustrateur du roman, en ce qui concerne des personnages secondaire qui n’apparaissent pas dans les illustrations ce sont des design originaux.

Q : Vous avez étudié à l’université de Kyoto, que souhaitiez vous faire avant de devenir mangaka?

Je suis un grand fan de Carl Sagan, et j’aurais aimé être un spécialiste de l’astronomie.

Q : Qu’est-ce qui vous a amené à travailler sur Spice & Wolf?

C’est tout d’abord Monsieur Ogino (ndlr : Son rédacteur en chef), qui travaille en freelance et qui m’aide pour toute la partie administrative. Il avait amené le projet mais je ne me sentais pas de le faire, pensant que ça allait être trop difficile, j’ai donc refusé deux fois. Cependant Monsieur Ogino n’a pas laissé tomber et j’ai finis par accepter.

Q : Quelles sont les personnes qui vous ont inspiré pour votre travail de mangaka?

Il y a tout d’abord Asari Yoshitoo (Lucu Lucu, Showakusei ni Idomu), Clamp et Takashi Shiina (Ghost Sweeper Mikami, Zettai Karen Children).

Q : Avez-vous un personnage que vous appréciez le plus ou que vous aimez le plus dessiner dans Spice & Wolf?

On aimerait que je réponde Holo, mais celui que j’aime le plus dessiner c’est Lawrence.

Q : Quels sont vos prochains projets?

Je veux déjà finir ce projet-là, et pour le moment il n’y a rien d’autre de prévu.

Q : Vous avez commencé à rencontrer votre publique français, quel est votre ressenti et quel message souhaiteriez-vous lui faire passer?

Je trouve les français un peu timide, mais quand ils viennent me voir pour une dédicace je vois qu’ils ont une grand sourire et ça me fait très plaisir.

 

Merci beaucoup à Carole pour m’avoir envoyé la piste audio afin que je puisse faire la retranscription, bien évidement merci aux éditions Ototo et Guillaume d’avoir permis que ça se fasse et merci à Monsieur Keito Koume d’avoir prit du temps pour répondre à nos questions.

 

A la prochaine tout le monde, portez vous bien !

About Allpo

"Le gras, c'est la vie"

3 commentaires

  1. travail à domicile on 31 juillet 2013 at 18 h 22 min said:

    Merci pour cet interview, c’est un beau métier, qui offre une certaine liberté dans l’action et l’opportunité de créer.

  2. Allpo on 18 juillet 2013 at 13 h 03 min said:

    Merci, c’est corrigé

  3. Corsaire on 18 juillet 2013 at 12 h 59 min said:

    Le manager de Mr Koume est Mr Ogino, pas Obino.

    il y a un problème à réponse de la question  » Q : Comment procédez-vous quand vous travaillez? Par quoi commencez-vous? » et « Q : Qu’est-ce qui vous a amené à travailler sur Spice & Wolf? »

Poster un commentaire

Post Navigation