Review : Lost Paradise

Salut les Otakus !

 

Une review sur une licence que Ki-oon amène chez nous, Lost Paradise, ou Shitsurakuen en version originale (On passera sur la traduction « Un peu mais pas trop » qui passe du japonais à l’anglais, soit…).

 

Lost Paradise © Toru Naomura / SQUARE ENIX CO , LTD

C’est la première oeuvre de Toru NAOMURA et c’est édité au Japon par SquareEnix dans leur magazine Monthly Gangan Joker.

« Sora est une jeune fille qui a pour rêve d’être un vrai chevalier et de protéger les autres. Malgré le fait qu’elle soit une élève plutôt moyenne elle a été accepté dans une école des plus prestigieuse et que beaucoup visent d’intégrer. Malheureusement elle va rapidement se rendre compte que le conte de fée s’arrête net à l’entrée de l’école. C’est une école très spéciale car les filles sont traités comme des objets et chacune d’elle est possédé par l’un des garçons de l’école, car le système en place attribut à chaque fille une arme que le propriétaire de la dite fille peut utiliser à sa guise pour se battre contre les autres garçons, et le vainqueur du combat remporte la fille lié à l’arme du perdant. Seul petit bug dans la matrice, Sora est la seule fille détentrice du gant qui caractérise les garçons comme possesseur d’armes. Elle va mener sa rébellion pour libérer chacune des filles de l’école du joug des garçons qui les maltraitent. »

 

Bon tout d’abord faut que je vous avoue quelque chose, j’ai pas réussi à finir cette série tellement elle m’a exaspérée. Je vous explique très rapidement ce qui m’a gêné :

-L’univers, le coup de l’école ultra-misogyne ou les femmes ne sont que des objets, je peux clairement pas blairer ça, je trouve ça mauvais comme concept et j’ai pas encore vu une seule bonne adaptation jusque la … En gros les gars, stop c’est pas bon comme idée.

-Les personnages, ils sont d’un creux, mais je crois que j’ai jamais vu ça. Entre l’héroïne qui se prend pour un chevalier et qui veut sauver toute les filles … Ouai super…, les filles qu’elle sauve et qui lui seront bien évidement reconnaissantes pour toujours et qui n’ont rien dans le cerveau, celles qui sont sauvé mais qui ont trop peur du changement et qui sont donc pas contente, et celle qui se font sauver mais fallait pas le faire car elles avaient plan en tête déjà… Puis côté garçon, comme d’habitude ceux qui se laissent aller car ils se croient supérieur, ceux qui n’en disent pas une et qui secrètement ne sont pas d’accord avec le système actuel et ceux qui ont l’air sympa mais qui sont des connards. En gros tous les mauvais stéréotypes se retrouvent la dedans et sont tellement mal utilisés.

-L’histoire, alors la on atteint des sommets, j’ai lu plus de 3 tomes sur les 6 et concrètement, j’en sais pas plus que vous une fois que vous avez lu ce premier tome et je trouve ça abusé. Y’a que 6 tomes et en plus ça se permet de ne pas avancer, y’a un moment faut pas trop en demander je pense.

 

C’est dommage car le graph est très bon selon moi, j’aime beaucoup les doubles pages et c’est plutôt classe, l’histoire d’utiliser les filles comme des armes ça me fait penser à Sekirei voir même Erementar Gerad mais en moins bien, et la voix mystère m’a glissé que le pitch ressemblait énormément à Utena (un anime de 2006), malheureusement ça ne rattrape pas un manque cruel de scénario et d’intérêt c’est dommage.

 

Lost Paradise © Toru Naomura / SQUARE ENIX CO , LTD

C’est assez rare que j’en arrive à des extrêmes comme ça, mais clairement n’allez pas vous casser la tête à acheter ça, ça n’en vaut pas le coup. et la c’est même pas une question de goût en manga, ce n’est pas un style qui me déplaît, sur le papier c’est bien même si ça n’a rien de transcendant mais il y a clairement un mauvais développement car je sens arriver le dernier tome ou tout se résout en très peu de temps et au final on aura eu 4 tomes qui n’auront servit à rien sur le total des 6 tomes, ça passe sur un manga de 15-20 tomes mais la … Car on vous annonce assez rapidement que pour dénouer toute cette histoire il va falloir que l’héroïne récupère 6 armes/filles spéciales, donc du coup on a le droit à des combats sans intérêt et même pas fun ou ne serait-ce qu’utile pour le scénario … C’est sensé être une série courte et on se retrouve avec le même genre de schéma que les Shonen qui ont l’habitude de durer, et ben c’est raté.

 

Je pense pas avoir besoin d’en dire plus vous aurez compris mon point de vue sur cette série, on remercie bien évidement Ki-oon de nous l’avoir envoyé. Quitte à parler de nouvelles séries qui arrivent chez Ki-oon je vous conseille de surveiller leur site car sous peu vous verrez arriver : Bloody Cross dont je ferais la critique quand ça sortira car c’est du bon, Tales of Legendia que je ne connais pas et A Certain Magical Index qui est une série que j’apprécie énormément qui est un novel à la base et qui a été adapté en anime et manga. Allez faire un tour sur leur site qui s’est fait une beauté et attendez vous à voir du lourd arriver !

 

Have Fun !

 

PS : https://www.youtube.com/watch?v=jkFKJCYFYvI parce que c’est un petit bijou cette série !

 

Allpo

Tags: A Certain Magical Index, Bloody cross, , Lost paradise, Monthly gangan Joker, Shitsurakuen, , Tales of legendia, toru noamura

One Comment to "Review : Lost Paradise"

  1. Gilgrom dit :

    Bon par ta faute, j’ai lu cette série en ENTIER…
    Et bien désolé mais autant le début je peux l’accepter, que l’auteur ait pas d’idée ça se respecte, ya bien des gens qui le laisse le publier.
    Mais alors la, la seconde partie, OMG, un retournement de situation a la mode, l’auteur a enfin trouver son scénar qui s’est paumé qqpart dans l’univers et nous pond des développements incohérents et venant de nul part pour nous offrir un happy ending facile, ou le monde est beau, les papillons chante et le ciel est bleu…

    Donc désolé Ki-oon mais va falloir trouver autre chose.

    PS: https://ki-oon.com/news/8-grand-concours-bride-stories.html
    Pour ceux qui ont aimer bride stories!

    PS2: désolé pour le spoil mais je pense que tout le monde pouvait prévoir l’happy endings en voyant le pitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Podcast à portée d'oreille !!!