Gantz : L’animé

Afin de combler mon retard culturel, je me suis aventuré à regarder les 26 épisodes de l’animé Gantz.

Avant toute chose, je vois déjà les missiles Air-Sol me prendre pour cible. Je n’ai pas (encore) lu le manga. Je ne me permettrai pas de faire un comparatif. Je ne juge QUE l’animé et rien d’autre.

Vu que les films « live » se succèdent et que j’avais un peu de temps. Je me suis dis: c’est un animé connu. Ca doit pas être mal. Allons-y !

Pour les nains hydrocéphales dont je faisais partie il y a encore peu de temps, un petit rappel de l’histoire s’impose.

 

Kurono Kei est un lycéen pervers comme on les aime. Il passe la plupart de ses journées à penser aux filles. Un soir, en rentrant chez lui, il croise un clochard. Kei n’est pas du genre compatissant et regarde le pauvre homme avec répugnance. Arrivé à la station de métro, il retrouve un de ses anciens camarades de classe, Katou Masaru. Ce dernier a bien grandi depuis et Kurono n’ose pas lui parler, craigant avoir été oublié. Quelques minutes passent et le clochard arrive dans la station, certainement pour s’abriter de la pluie. L’homme est complètement ivre et tombe sur les rails. Dans son état, il est incapable de se lever. Kurono observe les gens…Ils sont tous là, à regarder cet homme, mais personne ne l’aide… Il va sûrement mourir… C’est alors que Katou agit. Il fonce sur les rails et essaie d’aider le clochard. Malheureusement, ce dernier est bien trop lourd, et il faut au moins deux personnes pour le soulever. A la grande surprise de Kurono, Katou se souvient de lui et lui demande de l’aide. Ne sachant pas vraiment pourquoi, Kei fonce aider son ami. A deux, ils parviennent à soulever l’ivrogne et à le remettre sur le quai.
C’est alors que le train arrive. Et eux ne parviennent pas à remonter. Une idée leur vient : ils vont courir jusqu’à ce que le train s’arrête à la station. Mais soudain, un message parvient. Horreur ! Le train ne s’arrêtera pas à cette station. Ils vont tous les deux mourir. Le train se raproche puis les rattrape. Et soudain, ils apparaissent dans un pièce fermée, avec des gens affirmant être morts. Au milieu de cette pièce se trouve une bien étrange machine, on l’appelle Gantz…

Synopsis par « Scalix » du site Anime-Kun

Honnêtement, le pitch il claque pas un peu sa mère ?! Hein !

Ben c’est tout ce qui est bien dans cet animé. 2 saisons de 13 épisodes (soit 26 pour ceux qui ont eu du mal en CP).

Le chara-design est quand même sympa. Mais les personnages sont creux à mourir, la narration est téléphoné, c’est hyper lent. Que de qualités.

Je passerai très vite sur la pire VF que j’ai jamais entendu. C’est l’exemple le plus marquant des doubleurs masculins adultes tentant de doubler des femmes et des enfants. Plus ridicule tu meurs ! (oui l’animé traite de la mort mais quand même)

Les scènes pseudo-ecchi feront peut être de l’effet à un ado de 13 ans ayant perdu son magasine porno mais franchement pas plus. C’est pas en mettant un bout de téton et une fesse fantomatique que vous allez nous plaire.

En ce qui concerne l’histoire, Gantz donne des missions aux « candidats » (va savoir s’ils sont vraiment morts ou vivants…).

Ils doivent tuer des cibles afin de cumuler des « points » et revenir définitivement dans le vrai monde des vivants et reprendre leur vie.

Vous avez vu la tronche des premières cibles ?! N’importe qui les croisant flairerai que ces trucs ne sont pas normaux ! Si personne ne les voit, alors quel intérêt de devoir les tuer ?

Les armes sont aussi bizarres que Gantz lui même. Une sphère noire pourquoi pas, mais qui est le bonhomme qui est endormi dedans ?

Beaucoup de questions, peu de réponses.

Je vous laisse maitre de votre destin, mais ne perdez pas votre temps avec un animé aussi moyen.

Préferez le Gantz/Osaka (manga papier) qui vient de sortir en librairie, certes le prix n’est pas super folichon (20€ env) mais un bouquin de cette taille et de cette épaisseur avec une telle qualité de papier ça se paye ! Bande de crevards !

PS: Ca fait du bien de décharger un peu sur un animé ^^ Mon coté obscur me manquait !

Tags: ,

7 Comments to "Gantz : L’animé"

  1. Bien reçu pour l’ajout du rédacteur, je l’ai remarquer aussi hier soir, du coup je modifie dès que possible

    Amicalement

  2. Dewey dit :

    Bonne remarque de Soma. Je suis l’auteur de ce futur prix Goncourt.

    Mail envoyé au technique afin de régler çà.

    Merci.

  3. Soma dit :

    Je vais m’y mettre à cette série bientôt (papier hein ).
    Ps: Juste pour vous demander de signer en fin d’article (ou activer un truc sur le blog) pour savoir qui rédige c’est quand même plus sympa !

  4. Djorak dit :

    C’est bien ce que je dit. Faut aller lire le manga, l’anime m’a l’air décevant.

  5. Dewey dit :

    @Djorak @Misaki94 Vous me parlez du manga… lisez bien le debut du billet. Je ne parle QUE de l’animé, rien d’autre

  6. Djorak dit :

    Je suis assez d’accord avec Misaki. J’ai acheté les 31 tomes récemment (pas donné à 8-9€ le tome) et j’ai beaucoup apprécié ce manga.

    Je n’ai pas vu l’anime, mais s’il couvre que les premiers arcs/missions, je peux comprendre que ce soit frustrant.

  7. Misaki dit :

    Il reprends quelles missions exactement l’anime ? Enfin au vu de tes dires il est certain qu’il ne s’agit que du début de la série et tu n’as pas pu profiter des arcs suivants avec la nouvelle équipe !

    Pour ma part je me répète mais le version papier fait partie de mes tous meilleurs mangas. les derniers tomes (30-31) sont justes stratosphériques !!

    Je vais regarder sous peu la partie 2 du film live, j’essaierai donc de donner mon avis sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

Podcast à portée d'oreille !!!