Le Seinen, mon amour…

Classé dans Jeudi Confession , Manga 0 Commentaires

Le dossier « Jeudi Confession » est de retour après quelques jours d’absence. Eh oui, souvenez vous, chez Yatta on est des gens comme les autres, et comme j’ai la mauvaise manie de remplir mon google agenda avec plus d’activités que de temps dispo dans une journée, j’ai pris pas mal de retard pour le blog. Mais voyez vous, en ce jour de réveillon de Noël, j’avais envie de vous faire ce petit cadeau et de vous publier ce qui aurait du l’être il y a déjà 10 jours…

Trêve de bavardage. J’ai un nouvel aveux à vous faire (même si pour ceux qui me connaissent déjà ça n’en sera pas vraiment un) : Je suis amoureuse ! Hey oui, je suis littéralement amoureuse du genre Seinen ! Et pourtant… Déjà l’origine du mot peut laisser penser que ce n’est pas un genre pour la gente féminine, tout simplement parce que le mot Seinen signifie jeune homme. Plutôt que me lancer dans de longues explications sur le genre Seinen, je vous invite à regarder cette petite vidéo disponible sur la chaine Youtube de Mangas :

Le Seinen et moi, ça a été un vrai coup de foudre ! Je connaissais déjà l’univers manga/anime depuis petite, mais il est vrai que jusqu’à il y a 4 ans, je ne m’étais jamais plongée dans une série manga, à lire tome sur tome etc… Eh puis, le premier Death Note est arrivé entre mes mains, là, ça a été comme une révélation : « Mais c’est trop bien ce truc » c’est exactement ce que je me suis dit une fois le premier volume achevé. Il a fallu alors que je file dans la librairie la plus proche pour acheter tous les volumes disponibles à l’époque. C’est comme ça qu’à commencer ma grande histoire d’Amour avec le manga.

Je me suis mise à beaucoup lire, à essayer de découvrir des « classiques », à lire des séries connues, mais aussi peu connues, des one shot etc… Et puis, de fils en aiguilles, j’ai voulu lire des histoires de plus en plus sombres, complexes, dures, c’est alors que Le Bazar du Bizarre est devenue ma librairie favorite, avec des conseils toujours justes (pour l’instant on ne m’a jamais conseillé quelques chose que je n’ai pas aimé ensuite).

C’est en lisant beaucoup de choses que le Seinen s’est imposé de lui même comme mon genre manga de prédilection.  Il y a plein de raisons à ce coup de foudre, et même si l’amour parfois ne s’explique pas, je vous donne ici quelques arguments pour confirmer mon addiction à ce genre si complet !

Le Seinen, c’est beau…

Ce que l’on peut remarquer facilement selon moi, c’est la richesse du dessin. Ayant pour cible un public adulte, il est certain qu’il faut une certaine sophistication dans le dessin, pour ne pas perdre dès les premières pages les lecteurs les plus exigeants. Ainsi, si on prend des exemples comme Ikigami, Pluto, Rainbow etc… on voit tout de suite que le trait est plus dur, il y a beaucoup de trames, de détails, la mise en page est souvent plus complexe. Les personnages font eux mêmes plus durs, leur caractère est bien représenté, et je dirai presque que plus la personnalité du personnage est complexe et plus cela se ressent dans le dessin.

Le Seinen, c’est complexe…

Côté scénario, dans le seinen on a à faire à des histoires plus complexes et donc parfois même plus difficile à comprendre et c’est ça qui est agréable. Les scénarios sont beaucoup plus travaillés, les histoires sont plus riches. On n’est plus dans le domaine du « oh lui c’est le gros méchant, on va mettre 150 chapitres à le battre » (j’exagère un peu…). Là on se retrouve plus dans une situation où lorsqu’on clot le dernier tome d’une série, ou qu’on finit le dernier chapitre d’un one shot on se dit « ahhhh, mais c’était ça en fait… ». D’ailleurs, je ne connais pas de série genre seinen avec plus de 30 tomes comme on a pour le shonen… Peut être aussi qu’on se perd moins et qu’on faire des histoires plus compliquées.

De plus en plus vers le Seinen…

J’ai parlé précédemment de Death Note (NDLR: je vous rappelle qu’un dossier a été consacré à Death Note dans le podcast #5 que vous pouvez retrouver ici). Eh bien figurez vous les amis que Death Note n’est PAS un seinen. Eh non !!! Il est bel et bien catégorisé en tant que shonen, ou alors plus exactement en tant que shonen corsé. Pour rappel, c’est un manga édité chez Kana, qui proposent eux mêmes une collection Dark Kana, qui justement publient « des aventures plus corsées, des thrillers serrés, des enquêtes policières compliquées,…destinés à un public d’adulte »

Finalement, cela témoigne bien que le genre Seinen plait de plus en plus. Les thèmes basculent d’un genre à un autre, aujourd’hui dans certains shonen on retrouve les grands sujets des Seinen : le sexe, la violence, des scénarios plus sombres etc…

C’est dans ces conditions que le Seinen est vraiment un genre fait pour les adultes, qui séduit également les grands adolescents. Comme pour le jeu vidéo, dans le manga, il y en a pour tous les gouts, et surtout, tous les âges !

Pour conclure cette nouvelle confession, voici ma sélection de Seinen, si vous ne connaissez pas et que vous avez envie de découvrir ce genre :

Duds Hunt est un manga en un tome, un One Shot.

Il est réalisé par le grand Tetsuya Tsutsui, et publié par Ki-oon.

Vous pouvez retrouver mon avis sur ce manga sur le blog.

Over Bleed est une histoire courte en 3 tomes.

C’est réalisé par le colletif 28 Round, et publié par Ki-oon.

Retrouvez l’avis de Dewey sur ce manga sur le blog.

Pluto est une histoire en 8 tomes (possibilité de coffret collector).

Cette série est réalisé par Naoki Urasawa et Osamu Tezuka et publié par Big Kana

Tout sur le manga Pluto sur le site de Kana (synopsis, avis).

Posté par Akabarasan   @   24 décembre 2011 0 Commentaires
Tags : , ,

0 Commentaires

No comments yet. Be the first to leave a comment !
Ecrire un Commentaire

Article précédant
«
Article suivant
»