Manga : Sélection spéciale Halloween

Classé dans Manga 5 Commentaires

J’avais envie de vous faire partager une petite sélection de mangas bien gores en ce jour d’Halloween ! Au programme, du sang, des cadavres, des zombies, normal quoi ! Je vous présente donc : Kurosagi livraison de cadavres, Reiko the zombie shop et Goth, qui sont respectivement une série en cours, une série achevée et un one shot.

C’est l’histoire de 5 jeunes et demi qui sont à la fac, et qui vont se réunir autour d’une activité particulière : la livraison de cadavre. Parmi ces 5 jeunes et demi, on retrouve un télépathe, qui communique avec les morts (et qui fait même un peu plus que de communiquer avec eux), un sourcier, qui découvre les cadavres, une hackeuse, qui mène les enquêtes autours des victimes, une embaumeuse, qui maquille les cadavres, un jeune qui communique avec les extra terrestes, et le 5e et demi n’est autre que sa marionnette, possédée par l’esprit d’un extra terrestre.

Ensemble, ils vont tenter de respecter les dernières volontés des morts, mais aussi de les aider à se venger et faire découvrir la vérité sur leur décès. On retrouve donc dans les 10 premiers tomes sortis en France, une succession de petites histoires, toute aussi glauque que les unes que les autres, mais avec un fil conducteur, et non des moindres. Il s’agit de découvrir d’où proviennent les pouvoir de Karatsu, notre ami télépathe.

Au niveau des dessins, je peux vous dire que Hosui Yamazaki est un artiste exceptionnel. J’ai beau avoir 24 ans et ne pas être choquée pour un rien, il m’est arrivé de tourner la tête, tellement les dessins me retourner le bidon. Malgré certains aspects chocants, Eiji Otsuka nous apporte une histoire riche, et on attend qu’une seule chose de tome en tome, c’est de savoir pourquoi et comment Karatsu a de tels pouvoirs. A recommander vivement, mais seulement si vous avez l’estomac bien accroché.

Reiko the zombie shop… Une couverture avec une fille plutôt sexy, mais attention à vous, elle fait un peu peur. Cette série, composée de 11 tomes, est achevée. On y découvre l’histoire d’une jeune lycéenne, Reiko, qui a un drôle de pouvoir, celui de rendre la vie, de façon temporaire, aux morts qui entendent son incantation magique. Pour faire simple, elle transforme les morts en zombies. Et en plus, elle ne fait pas ça pour le plaisir, c’est un vrai job pour lequel elle n’hésite pas à quémander des sommes importantes. Dès le premier tome, on comprend que la plupart des morts qu’elle « réveille » sont morts dans des circonstances sombres et qu’on fait appel à elle pour comprendre les raisons de ces décès suspects. On découvrira dans la suite de cette série qu’elle va combattre une rivale, qui elle aussi est marchande de zombie.

Niveau dessin, cela m’a fait beaucoup pensé à Kurosagi, on retrouve le coté très gore, très sanglant, mais qu’on adore ! Dès le premier tome, on rentre vite dans le vive du sujet. Encore une fois, il faut avoir les nerfs bien accrochés pour supporter toute cette violence transmise par les simples coups de crayon de Mikamoto Rei.

Après cette série de 11 tomes, ce même auteur a écrit un one shot, appelé Kyonyu, et publie actuellement une autre série qui s’intitule Satanister. J’essairai de lire tout ça et de vous en parler.

Dernière recommandation d’Halloween avec un one shot cette fois ci. Et parmi cette sélection, je pense que c’est celui qui est le plus violent et le plus étrange.
Yoru Morino est une élève un peu à part, les cheveux longs, noir ébène, qui ne parle à personne dans sa classe. Fascinée par la mort et plus particulièrement par les tueurs en série, elle vie sa passion sans se faire remarquer, assumant parfaitement une solitude qu’elle apprécie. Un jour néanmoins, elle adresse la parole à Itsuki Kamiyama, un garçon populaire de son école. Elle découvre alors qu’elle a en commun avec l’adolescent un amour pour le morbide et se rapproche peu à peu de lui.
Attirant les esprits pervers, par on ne sait quel « miracle », Yoru se retrouve la cible de désaxés. Itsuki joue alors le rôle du sauveur, libérant à chaque fois la jeune fille des griffes de ses ravisseurs avant qu’il ne soit trop tard. Sa façon de faire est néanmoins peu orthodoxe et trahi une personnalité inquiétante…

Si avec ça, vous n’avez même pas un petit frisson dans le dos, alors je ne sais pas quoi faire, car avec ces 3 titres, moi j’ai bien flippé. Si vos voulez du plus gore, n’hésitez pas à réclamer, je me dévouerais pour vous trouver du lourd

Posté par Akabarasan   @   31 octobre 2011 5 Commentaires
Tags : goth , halloween , kurosagi livraison de cadavre , reiko the zombie shop

5 Commentaires

Commentaires
oct 31, 2011
20 h 14 min
#1 Madnoni :

Très bonne articles, sur une forme de manga pas trop connus des non-férus le manga d’horreur ! Bravo

nov 1, 2011
2 h 14 min
#2 Caroline :

Merci beaucoup, ce sont des mangas que j’ai lu il y a un moment, notamment Kurosagi que j’ai découvert il y a presque 3 ans maintenant.
J’adore ces histoires et effectivement, pour une fois ce sont des séries peu connues ! N’hésites pas à me dire ce que tu en as pensé si tu les lis

nov 14, 2011
16 h 57 min
#3 Uran :

Voilà un article super sympa pour les fans de manga d’horreur tels que moi. Reiko et Goth sont depuis longtemps dans ma bibliothèque mais je ne connais pas Kurosagi et je vais m’empresser de les acheter !!! Merci

nov 14, 2011
17 h 06 min
#4 Akabarasan :

Oui Kurosagi c’est vraiment top ! N’hésites pas à donner ton avis quand tu l’auras lu

nov 19, 2011
15 h 58 min
#5 Madnono :

Après avoir lus le premier tome de kurosagi, je peux dire que c’est vraiment bien, ton article m’as donné envie de le lire. Hop livre reçu je me lance dans le récit, très bien construit et mis en escène, cette première intrigue me donne clairement envie de lire la suite.
Le dessin est vraiment sympa, ( j’aime beaucoup la façon de représenté la forêt du départ).

Donc, ur noël je vais continué de lire les aventures de ces livreurs. Cadavres

Ecrire un Commentaire

Article précédant
«
Article suivant
»

Cloude designed by WebdesignIn conjunction with Free MMORPG Games , CD Rates , Fat Burning Furnace Trial.