J’ai testé pour vous : Catherine

Classé dans Jeux Vidéo 3 Commentaires

Dans un gros delirium de ouf, je me suis mise à télécharger la démo du jeu Catherine, sur le PS Store US. Pourquoi me demanderez vous ? Eh bien… c’est grâce à nos amis de Total Manga, qui ont annoncé que Catherine allait (enfin) arriver sur le sol Européen –> voir leur news juste ici.

Rares sont les fois où je m’acharne autant pour récupérer une démo, entre création de compte, validation pour le PS Store US etc… je me suis accrochée, mais je n’ai pas lâché l’affaire tant que la démo n’était pas installée sur la PS3.

Quoi dire à propos de ce jeu ? Eh bien le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est étrange, autant du point de vue graphique que celui du gameplay. Je vous plante le décor, avec le début du synopsys fournit par Atlus :

“Une série de décès inexpliqués tient toute la ville en haleine. Des gens normaux et en bonne santé ont été découverts morts dans leur lit avec des expressions d’agonie et la terreur extrême sur leurs visages. Le seul point commun entre toutes les victimes, ce sont tous des hommes. Dans le même temps, une rumeur étrange circule que si quelqu’un tombe dans ses rêves et ne réveille pas avant l’atterrissage, il meurt dans la vraie vie …”

On suit les aventures de Vincent, qui est avec Katherine depuis 5 ans, qui se la coule douce dans sa relation, sauf que Katherine veut plus, évoque l’engagement, le mariage etc… Ca fout les chocottes à notre ami Vincent, qui va se faire séduire par Catherine. Il faudra alors qu’il choisisse entre la relation sérieuse et la fraicheur d’une nouvelle amourette. Plutot que de continuer à blablater, voici à quoi ressemble le jeu :

Ca parait étrange n’est ce pas ? Côté gameplay, lles principales phases de jeu (tout du moins dans la démo) représentent une pièce, avec des cubes qu’il faut escalader. Ca parait simple comme ça ? Eh bien pas du tout. Les cubes tombent au fur et à mesure, et surtout, il y a une créature qui essaie de nous faire tomber, tantot on voit une main essayant de nous attraper, tantot une fourchette qui veut nous planter. Tout ça, avec un rythme assez soutenu et des bruitages qui font peur… bouhouuhouuuuu !!! J’avoue, j’ai bien eu les jetons. Vous voulez voir ce que ça donne, c’est ici :

L’autre partie jouable de la démo permet de réaliser des actions, telle qu’envoyer un sms, lire ceux qu’on a reçu, faire des choix (qui font varier le scénario). C’est d’ailleurs un petit clin d’oeil assez drôle, étant une accro du texto, cela m’a fait sourire de pouvoir échanger des sms dans le jeu, entre Vincent et Katherine ^^

Côté graphisme, aïe, je n’accroche pas du tout (voir la première vidéo). On mélange cinématique en 3D, image genre “anime”, et ceci, sans transition, sans savoir pourquoi on passe d’un style à un autre. C’est très déroutant et surtout très laid. A la rigueur, on passerait en mode 3D à l’approche d’une phase jouable, je pourrais encore comprendre, mais là, juste pour le côté cinématique, je ne vois pas l’intêret.

Voilà les amis, pour les plus curieux d’entre vous, voici le site consacré à Catherine, où vous trouverez le synopsys complet, des vidéos, des informations sur le gameplay etc… https://www.catherinethegame.com/

Si jamais vous avez testé, ou que vous allez le faire, n’hésitez pas à laisser vos impressions ici Enjoy.

Posté par Akabarasan   @   3 août 2011 3 Commentaires
Tags : , catherine , , katherine , , ,

3 Commentaires

Commentaires
août 5, 2011
2 h 41 min
#1 Watanya :

reste plus qu’a attendre une date pour la sortie européenne et à baver sur cette date

août 5, 2011
8 h 31 min
#2 Akabarasan :

Baver, baver… De la démo en tout cas, c’est plus le côté horreur qui ressort, c’est d’ailleurs ce qui est mis en avant sur le site d’Atlus pour présenter le jeu.

août 6, 2011
1 h 59 min
#3 Watanya :

perso au début j était septique de ce jeu et au fur et a mesure que les annonce de ce jeu arrive et les vidéo sur internet ça m a donner l eau a la bouche et c’est très rare (pour ma part) d’être attiré par un jeu que je n’ai jamais toucher. je sais déjà ce qu’a fait atlus mais là c’était différent de tous ce qu’il avait fait

Ecrire un Commentaire

Article précédant
«
Article suivant
»