Review : Baptist

Classé dans Manga 1 Commentaires

Salut les Otakus !

 

On va finir par croire que je fais du favoritisme mais c’est encore du Ki-oon, Baptist.

Encore du Manwha, j’en ai lu pas mal récemment et j’en parlais pendant l’enregistrement de Mangavore en disant que la qualité graphique d’un manwha est bien souvent supérieur à celle d’un manga, ce que je maintiens. Même si il y a des exceptions, quand on prends les gros titre qui font un carton en manga le graph est pas toujours très élaboré et les décors sont beaux mais assez simple au niveau du design, la différence avec les manwha c’est que ça fourmille de détails et c’est magnifique.

On trouvera évidement des contre-exemples (Bride stories pour ne citer que celui la) mais quand on regarde l’ensemble des mangas et des manwha qu’on trouve chez les éditeurs on peut difficilement dire le contraire (Si vous n’êtes pas d’accords parlez en dans les commentaire, ça serait intéressant d’avoir d’autres points de vue).

Revenons-en à Baptist qui est donc un Seinen de Ki-oon et dont les auteurs sont YOO Kyung Won (Auteur) et MOON Sung Ho (Dessinateur), il y a actuellement 6 volumes et la série est toujours en cours.

 

Un groupe d’enfant est envoyé dans l’espace et la communication est perdue pendant plusieurs heures.On suit la vie d’un de ces enfants, Bono U Meyer, un génie qui est étudiant mais qui se retrouve avec de nombreux problèmes, sa mère et sa soeur sont devenues folles et pire même car elle l’accuse d’avoir fait disparaître des gens.

C’est dans ce contexte qu’un policier pas comme les autres va s’intéresser à son cas pour en découdre avec cette situation car quelque chose cloche et il veut savoir quoi.

 

Il faut bien admettre qu’on reste dans un noir quasi-complet pendant ce premier tome, on découvre la vie qui pourrait sembler plaisante pour un élève doué d’un QI aussi élevé, invité par une très grande compagnie à travailler pour eux. Malheureusement le tableau est assez sombre quand on y regarde de plus près, sa mère et sa soeur sont devenues folles et l’accusent d’énormément de choses dont il n’a pas souvenirs, on ajoute à ça un flic acharné qui est certains de sa culpabilité.

Tout cela va le forcer à se poser des questions, il va même faire des recherches dans son propre passé pour se rendre compte qu’un tas de temps qu’il a rencontré plus jeune sont quasiment tous devenus fous, ou morts.

Une fin de tome qui met l’eau à la bouche et qui assure le spectacle.

 

J’ai tout simplement adoré, c’est sombre, très sombre, on découvre la situation et les éléments qui font tilt en même temps que le héros ce qui évite de se taper des scène d’explications sans intérêt car on suit le fil des pensée de Bono tout au long de ses découvertes.

Je ne vais pas m’étaler sur le graph mais c’est très beau.

 

Pour ceux qui veulent quelque chose de sérieux, foncez c’est un plaisir à lire !

 

YAAAAAHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Posté par Allpo   @   24 juillet 2011 1 Commentaires
Tags : Baptist , ,

1 Commentaires

Commentaires
juil 30, 2011
21 h 43 min
#1 @didz88 :

Sun Ken Rock aussi est un Manwha : le mangaka « sensei Boichi » est coréen. seulement il travaille entre la corée et le Japon alors on s’y perd rapidement !

Ecrire un Commentaire

Article précédant
«
Article suivant
»