Inazuma Eleven (manga)

Classé dans Manga 0 Commentaires

Auteur :YABUNO Tenya

Publication jap :
- Gekkan Coro Coro Comic (Shogakukan)
- 8 volumes (en cours depuis 2008)

Publication fr :
- Kurokawa
- 1 volume (en cours depuis le 14 avril 2011)

Prix : 6,50 €

Mark Evans, leader de la modeste équipe de football du collège Raimon, tente de ranimer l’esprit d’Inazuma Eleven, une team légendaire composée de membres ayant chacun une technique de jeu foudroyante. Envers et contre tous – notamment la fille du directeur qui a juré la dissolution de leur équipe – ils se lancent à la poursuite de leur rêve ! Ainsi est le synopsis proposé par l’éditeur Kurokawa, et c’est réellement de cette manière que commence l’histoire. Le manga marque donc un schisme net avec l’anime et le Jeu Vidéo où le rêve de notre héros était non pas de ranimer Inazuma Eleven (dont il n’a même pas connaissance au début de l’histoire) mais de participer au «Football Frontier», célèbre tournoi national de football.
Le manga ne se contente donc pas d’une banale adaptation à l’identique et change plsuieurs éléments visibles : ainsi dès le début Mark Evans est accompagné de sa «sangsue», alias Paul Peabody, qui le suit partout. Par contre exit la phase de recrutement pré-match, dans la version papier les membres du club de Raimon sont à 11 dès le départ. En dehors de cela les évènements principaux sont respectés, ainsi nous verrons donc dans ce premier tome le match contre la célèbre Royal Academy (les champions du Japon), ainsi que la préparation à celui contre la Occult Team.

En décidant d’adapter Inazuma Eleven en manga YABUNO Tenya s’est attaqué à un véritable phénomène au Japon (800 000 exemplaires du Jeu Vidéo vendus). Publié dans le célèbre magazine CoroCoro Comic (corocoro étant l’onomatopée de la pierre qui roule en japonais) qui a notamment vu passer dans ses pages des séries emblématiques comme Doraemon, Pokemon ou le professeur Layton, … le public visé est clairement enfantin (plus jeunes que les lecteurs du Shônen Jump). Il n’est pas étonnant de voir un character design très rond (très chibi) tout en conservant l’humour et les techniques impressionnantes de l’anime/Jeu Vidéo. Inazuma Eleven ne se prend vraiment pas au sérieux (pas comme Captain Tsubasa) et pose dès le début l’esprit de la série avec des techniques de tirs digne de Shaolin Soccer. Les personnages sont, à l’instar d’Eyeshield 21, tous visuellement excentriques : on retrouve le «gros» à la «Kurita», l’expert en art martiaux, le fantôme, celui qui ressemble à un castor, celui dont on ne voit pas les yeux, le binoclard, … Ils ont tous leurs spécialités et leur physique correspond bien à leurs capacités.

Je ne vais pas revenir sur le bien fondé ou non de l’anglicisation des noms (Endou Mamoru devient Mark Evans, Gouenji Shuuya devient Axel Blaze) car cela est cohérent avec ce que l’on retrouve dans la localisation française du Jeu Vidéo et de l’anime et à la base cela est voulu par les japonais eux-même pour faciliter la vente à l’international. Toutefois il est regrettable de constater que l’on perds certains clins d’oeil et jeux de mot que l’on pouvait avoir en VO. Ainsi on peut entendre assez régulièrement de la part du héros (Endou Mamoru) qu’en tant que gardien il est là pour protéger l’équipe, hors il se trouve que mamoru en japonais signifie justement «protéger». Autre exemple, la technique spéciale du «gros» Jack consiste à créer un énorme mur aussi grand qu’une montagne pour bloquer les attaquants, hors il se trouve que son nom en VO est justement Kabeyama (kabe=mur, yama=montagne)…

En conclusion je recommande vraiment ce manga si vous êtes fan de foot et/ou d’humour complètement déjanté. Inazuma Eleven est un bon manga, qui complètera parfaitement l’expérience de la série que vous avez eu avec le Jeu Vidéo et/ou l’animé. Il a d’ailleurs été élu «Meilleur Manga pour Enfant» au Kodansha Manga Award en 2010.
2011 est et sera vraiment l’année «Inazuma Eleven» en France car en plus de la sortie du manga je vous rappelle que le jeu vidéo (Ie premier des 3 sortis sur DS) est sorti en début d’année (voir le podcast Yatta #10) et que deux autres (seulement au Japon pour le moment) sont d’ores et déjà prévus : Inazuma Eleven Strikers (Wii), Inazuma Eleven Go (3DS). Enfin pour ceux qui ont la «chance» de posséder la chaine Disney XD sachez que l’adaptation animée de la série y est diffusée depuis septembre 2010.

En Bonus Track : rien à avoir avec le manga mais je tenais à partager avec vous le premier opening de l’anime qui me met la pêche à chaque fois que je l’écoute !

Posté par Misaki   @   23 avril 2011 0 Commentaires
Tags : eleven , inazuma , , , tenya yabuno

0 Commentaires

No comments yet. Be the first to leave a comment !
Ecrire un Commentaire

Article précédant
«
Article suivant
»

Cloude designed by WebdesignIn conjunction with Free MMORPG Games , CD Rates , Fat Burning Furnace Trial.